Medtronic

Medtronic

 

Dans ce PDF que j’ai réalisé pour une société australienne on manipule plus de 40 calques et plus de 45 champs de formulaire avec JavaScript.

Le but était de fournir aux agents et revendeurs une affichette personnalisable mais pas trop : pas question de dévier d’un pouce de la charte graphique « corporate ».
Donc la personnalisation se limite au choix d’un titre, d’un texte et d’une image de fond parmi plusieurs, et à quelques lignes d’informations dans les champs prévus à cet effet (couleur et police de caractère imposée). La manipulation est très intuitive, c’est un jeu d’enfant.

Quand c’est terminé, un bouton permet de figer le PDF en masquant et en verrouillant tous les calques et les champs inutilisés, pour finir par un Enregistrer-sous.
Ainsi le PDF est immédiatement prêt pour l’impression ou la diffusion numérique.

La mise en page et les calques ont d’abord été réalisés avec Adobe InDesign puis exportés en PDF, par l’agence RJ2.
Ensuite les champs de formulaires et le code JavaScript ont été ajoutés avec Adobe Acrobat par votre serviteur.

Ce PDF est protégé en « Compatibilité Acrobat X et versions ultérieures ».
Non pas que son contenu soit forcément précieux mais tout simplement parce-que ça empêche son ouverture dans la plupart des logiciels lecteurs de PDF bas-de-gamme, qui ne gèrent pas correctement la norme ISO 32000, alias PDF 1.7. Et en particulier la notion de calques : ils risqueraient de s’afficher tous en même temps dans un fatras visuel très déconcertant pour l’utilisateur non averti. Comme les logiciels bas-de-gamme ne gèrent pas non plus ce niveau de protection, pour le coup ça nous arrange bien.
D’autant plus que l’utilisateur n’a rien de spécial à faire, le document s’ouvre normalement.

Ce qui veut dire qu’il faut utiliser Adobe Reader X ou version ultérieure pour pouvoir utiliser ce document, ou bien un autre logiciel lecteur de PDF compatible avec la norme ISO 32000, alias PDF 1.7.

Confiez nous vos réalisations !


Télécharger Medtronic

 

Affichette Medtronic

 

 

Print Friendly

Les commentaires sont clos.